Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Œil de Jérémy

Un œil sur la vie culturelle, l'autre sur les médias. Toujours critique, pas toujours objectif, mais jamais perfide (enfin pas trop).


Festival ODP, jour 1 : Ouverture et Vianney

Publié par Jérémy Mercier sur 4 Juin 2017, 15:54pm

Catégories : #Musique, #Festival

Après vous l’avoir annoncé, nous y voilà : samedi 3 juin s’ouvrait la troisième édition du Festival ODP. Au cœur du Parc Peixotto, plus de 7000 personnes s’étaient rassemblées pour la bonne cause et le plaisir de la musique, le tout dans une bonne humeur communicative. Car oui, c’est ce qui frappe lorsqu’on entre sur le site du festival. Si l’espace est suffisamment spacieux pour que tout le monde puisse circuler, le Parc Peixotto est assez intimiste pour donner une impression de petit village. L’ambiance y est très familiale, des petits aux grands, familles, jeunes, retraités, un public aussi diversifié que la programmation du festival. On appréciera aussi que le site ait été rendu accessible aux personnes à mobilité réduite. C’est donc dans ce petit village au cœur de Talence, peuplé de stands d’informations, de prévention, d’ateliers, de food trucks et autres cabanons de restauration, qu’un DJ Set assuré par 45 Tours mon amour qui se chargeait de l’ambiance entre les concerts, pour que le festival ne cesse pas une minute de vivre.

Après les passages très appréciés par la foule de Romain Humeau, ex-leader du groupe Eiffel, et Claudio Capéo, la tête d’affiche du jour, annoncée par Thomas Hugues et Eric Jean-Jean, est arrivée sur la scène du Festival ODP : Vianney. Devant une foule très dense et motivée, le chanteur a rappelé combien la cause du festival était importante. Lui-même fils de militaire, il sait bien ce que peuvent ressentir les enfants de pompiers en voyant leur(s) parent(s) partir en mission sans savoir s’ils pourront revenir. C’est, comme nous vous le rappelions, la très noble mission de l’association ODP, créée en 2004 : tout mettre en œuvre pour que les orphelins des pompiers puissent, quelque soit leur âge, mener une vie autant que possible normale. Ils les accompagnent tant dans un soutien psychologique que financier pour que chaque orphelin puisse faire les études qu’il souhaite, passer le permis, bref, continuer le cours de sa vie après la terrible épreuve qu’il a traversé, et tout faire pour que malgré tout, il ne soit jamais seul.

Vianney a donc pris le dernier tour de cette première soirée, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’après un mois de pause, on le sentait ravi de reprendre la route et de remonter sur scène. Seul en scène avec ses deux guitares et ses pédales loop-station (lui permettant d’enregistrer des boucles sonores), le chanteur a donné de la voix et toute son énergie pour électriser la foule. Si Vianney est bien connu pour son style musical spécifique, une voix puissante, atypique, et un jeu de guitare mélodique et percussif, mais aussi pour son énergie débordante qui fait qu’une scène n’est jamais trop grande pour lui (tant il occupe l’espace, au sens propre), tous ne connaissent pas forcément son rapport au public. Contrairement à d’autres artistes, il interagi énormément avec la foule, presque après chaque chanson, et n’hésite pas à parler, taquiner ou même à faire participer à ses chansons en faisant danser et chanter. Vianney semblait prendre beaucoup de plaisir à jouer pour un public qui le lui rendait bien, jusque dans les bars animés par les pompiers qui eux aussi, chantaient et dansaient au rythme des mélodies.

Après une heure environ de concert, le chanteur a chaleureusement remercié son public, repartant tous conquis et ravis, le sourire aux lèvres, et se donnant rendez-vous le lendemain, pour La Féline, Imany et la très attendue Jain. Mais ça, on vous en parlera demain !

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents